Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Vos commentaires sur toutes les compétitions de piste et hors stade de l’année.

Modérateur : Groupe des modérateurs

Marion BZH
Messages : 28
Enregistré le : mer. sept. 21, 2016 6:56 pm

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar Marion BZH » mar. nov. 08, 2016 8:57 pm

En vous lisant, j ai mal...mais je ressens aussi tellement d émotions vécues et partagées
Quelle belle expérience vous avez vécu !!
Bravo à tous et merci de nous faire partager

Emilie D
Messages : 34
Enregistré le : mar. nov. 13, 2012 2:16 pm

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar Emilie D » mar. nov. 08, 2016 9:53 pm

À mon tour de vous raconter mon 3ème marathon...

Un grand merci à notre quatuor organisationiste, pour nous avoir concocté ce magnifique week end (hôtel top, découverte du fado, gestion des tickets de métro.... :clap: )

Alors cette course...objectif initial de moins de 4h que j'ai dans la tête depuis quelque mois..préparation mentale : on lâché rien et on y va !
Départ avec une partie du groupe des 4 h, ma montre ne veut pas s'allumer, et je perds mes gels sur les 2 premiers kilos. :park: Allez je me laisse pas abbattre, les copains vont me donner les temps de passage au kilo, et pas de problèmes de digestion !
Montre qui s'allume enfin au 12éme, On retrouve Tiphaine, Bertrand et Fred au 13eme, j'hésite à accrocher les wagons peur de me griller après notre départ rapide.
Les km passent, on croise plein de fois les copains, ça fait du bien :D au 15ème, les jambes vont moins bien, je me dit que ça va être chaud de passer sous les 4h. Et je me dis : depuis quand c'est facile de battre son record sur marathon ? J'active le mode on lâché rien : je garde le rythme, dès que le km n'est pas dans l'allure, je relance. Les km passent, des pavés et encore des pavés, croiser les copains devant et derrière moi, voir que personne ne lâche rien et est dans son combat pour terminer ce marathon...
Au milieu de tout ca, nos supporters (Estelle, Brigitte et Christine) qui nous donnent une bouffée d'oxygène et nous font un peu oublier nos jambes en bois !
Dur dur entre le 30 et le 35 mais je reste dans l'allure comme je peux, et après nos cyclistes supporters sont géniaux ! Caro, Mélissa, Morgane et Maryline, Thierry ! Vous voir au moment où c'est le plus dur fait un bien fou... Je me dit, tu peux courrir, ils seraient content d'être à ta place et de se battre pour finir...ton objectif est jouable !
Je double Fred, il me dit Tiphaine est à 100 m, j'essaye de la rejoindre, mais les pavés en monté avec le vent de face...nan mais sérieux ??? Tiphaine et Fabien s'envole.
Je limite la casse, je finis comme je peux, Jeff qui fouette tout le monde dans la dernière montée...arrivée en 4h et 2 minutes. Temps réel de 4h et 19 s.
Heureuse ;-) c'est ragant de passer si près de l'objectif mais ayé je commence à réaliser que j'ai craqué mon record de 23min... :implore:

Merci à tous d'avoir fait de ce week end un souvenir mémorable, de vous être battu comme des lions contre les crampes, les jambes en bois, et les estomacs en vrac. On est tous des champions (mêmes nos bléssés et nos encouragistes !)

Emilie

Avatar de l’utilisateur
miloudi abed
Messages : 292
Enregistré le : mar. nov. 14, 2006 10:53 pm

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar miloudi abed » mar. nov. 08, 2016 10:29 pm

Encore un tres grand merci aux 4 fantastiques organisatrices et organisateurs de ce fabuleux projet :clap: :clap: :clap: :clap: :punk:
PORTO a été mon 19 eme marathon :rock:
Oui c'est vrai ce fut un marathon difficile avec des belles difficultés :crouge: : Des petites cotes,des pavés :casser: des relances a effectuer car 2 retours en épingles à cheveux au 26 eme et 32 eme kilométre ,du vent et des faux plats ........
Bon je me lance 1er kilométre en 4,30 je rattrape le ballon des 3 heures au 3 eme kilo tiens c'est un signe :?:
Tout se passe bien je suis concentré et les kilométres défilent entre 4,04 /4,08 voir 4,15 les encouragements de nos supportrices me font plaisir :clap:
Je passe le semi en 1H27 tout se passe bien mais je sens que cela ne va pas durer :gourdin: :gourdin: le 26 et 32 eme kilométres me coutent pas mal d'efforts pour me remettre dans l'allure et a partir du 37 eme kilométre avec ce vent de face je commence a perdre des secondes et je me dit: elle est ou cette grande épuisette que j'avais vu au départ ah non c'etait un filet de pêche :) :humour:
Je perds de la vitesse et me retrouve en 4,30 /4,35 je serre les dents et me dit allez lache rien la fin est proche plus que 3 kilométres puis 2 kilométres <allez 5 tours de pistes c'est rien si si c'est long je serre les dents j'ai mal aux jambes,je pense a nos premiers marathoniennes et marathoniens :implore: :implore: )
Enfin le 42 eme kilométres j'ai mal aux jambes , je vois l'arche avec inscrit 2H56 j'essaie d'accélérer enfin c'est fini ...... :pendu:
Bravo a tout ceux qui ont terminés vous avez été forts :clap: :BO

Avatar de l’utilisateur
Christelle
Messages : 68
Enregistré le : mer. sept. 19, 2012 11:17 pm

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar Christelle » mar. nov. 08, 2016 10:45 pm

Bonsoir au Marathoniennes et Marathoniens

Je vous félicite pour votre course, vous avez fait preuve de courage afin de rejoindre la ligne d’arrivée. :clap: :clap: :clap:

Bon rétablissement à tous pour revenir en forme sur les prochaines courses de la région


A bientôt
Christelle :)

Avatar de l’utilisateur
JFD
Messages : 2677
Enregistré le : mer. oct. 03, 2007 4:37 pm

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar JFD » mar. nov. 08, 2016 11:39 pm

Cricri et Estelle sur le film du site (2'15)
https://youtu.be/_yCPUilSFKc
_____________________________________________________________________
La liberté c'est l'enfer, quand elle tombe sur un coeur prisonnier. Renaud.

Avatar de l’utilisateur
meli
Messages : 134
Enregistré le : lun. mai 09, 2011 11:16 am

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar meli » mer. nov. 09, 2016 1:54 am

Pour ma part, ça sera un marathon en tant que spectatrice.

Act 1: sur nos vélos. En compagnie de Caro, Marie-line, Morgane et Thierry, nous traversons les rues de Porto encore desertes prêtes à être piétinées par des milliers de coureurs. Le soleil, l'océan et les paysages me font oublier ma déception à ne pas pouvoir prendre le départ de cette course avec les autres copains.

Act 2: les sourires du kilomètre 15. Une fusé jaune et rouge au nom d'Anne-charlotte passe à toute vitesse, suivie d'une 30ène de lommois tous aussi heureux les uns que les autres de faire cette ballade de 42km195 dans Porto.

Act 3: le Ponte Luis. Le nombre de coureurs traversant le Douro fait trembler le pont. Avec Caro nous nous positionnons au milieu ce qui nous permet de voir nos Lommois dans les deux sens. Un Jeff Jackson nous fait un petit moonwalk en passant. Caro attend Bruno. Il ne va pas très bien. Il s'arrête, marche, puis repart. Beaucoup de monde se trouvent à cet endroit. Nous repartons plus loin dans la course pour nous positionner à un endroit plus calme ou les encouragements seront moins nombreux.

Act 4: l'épreuve du 35 au 39.
Scène 1: Gery sera le premier: des crampes, des coups de mou, des problèmes d'estomac, plus de jambes, des coups de fringale... Magid, Eric Michel, François, Séverine, France, Cédric, Philippe...l'émotion monte: que faire pour les aider à surmonter cette épreuve intense qu'est celle du marathon...finalement,rien. Leur motivation, leur mental, leur envie sont toujours bien là . Rien ne les arrêtera, ils ne lâcheront rien. Pas à pas, kilomètre par kilomètre, ils auront la joie de franchir la ligne d'arrivée.

Scène 2: Alors que beaucoup souffrent de la chaleur, des pavés, du dénivelé, d'un parcours exigeant, d'autres semblent encore bien, avancent au rythme qu'ils souhaitent . Marion(qui me dira même d'aller aider les autres car elle ça va...et ça se voit), Tiphaine, Nath dont c'est le premier marathon, Anne-so, Emilie...elle donne l'impression d'avoir entièrement le contrôle de leur course. Chapeau!

Act 5: 4 kilomètres yéti. Par terre, au kilomètre 38, une tension de 8 et de sévères crampes, deux solutions s'offrent à Eric. Essayer d'aller mieux(comment?) pour finir la course ou attendre la voiture balais(1h30) qui l'amènera à l'arrivée. Pierre, tombé quelques mètres avant a été pris en charge par la croix rouge et une ambulance. Le désir est plus fort que la raison. Après 40 minutes, Eric se remettra sur pieds, marchera et ira jusqu'au bout. Bravo.

Act 6: l'arrivée. Je retrouve mes pinous, Jeff, Delphine, Cécile, Christine, Claire..oui, j'ai versé une petite larme mais pas pour la raison que je pensais.Ce n'étais pas parce que je n'avais pas pu participer à cette course à cause de ma blessure mais parce que j'étais fière de vous tous, de votre volonté d'aller au bout, de notre joyeuse troupe, de notre quatuor organisateurs, des accompagnateurs encourageant...de ce beau week-end.

J'essaye de résumer mais je pourrais écrire une pièce de théâtre entière!!! Une chose est sur, vivement le prochain événement ensemble en espérant cette fois pouvoir courir...j'ai bien pensé a vous aujourd'hui en courant mes 4km 2195!

Avatar de l’utilisateur
stephen H
Messages : 639
Enregistré le : jeu. oct. 04, 2007 1:59 pm

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar stephen H » mer. nov. 09, 2016 4:02 am

Belles retranscriptions d'émotions.... j'en ai mal aux jambes
Je n'ai pas réussi à consulter tous les résultats (certains sites sont bloqués en Chine) mais je vois qu'il y a eu de belles performances!
Bravo à tous et rdv au pot :alcool:
Tough times don't last but tough people do. - A.C. Green

Avatar de l’utilisateur
Marion P
Messages : 190
Enregistré le : mer. nov. 14, 2012 11:23 pm

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar Marion P » mer. nov. 09, 2016 12:24 pm

Me voilà enfin au départ d’un marathon, La Course Mythique ! Le temps est sublime, grand soleil mais frais, et juste à côté l’Océan avec ses surfeurs. Deux grandes inconnues : ma forme suite à la crève que je traine depuis 3 jours (et soigne aux plantes et huiles essentielles…) et .. qu’y a-t-il au-delà du 26èkm ?????
Enfin le départ, on est un bon groupe tous ensemble, c’est génial ! Tranquillement : avec France on a décidé de calmer le jeu sur les premiers kms pr ne pas le payer à la fin, et ça me permettra de tester mes jambes !
Tt va bien, on commence déjà à croiser les copains en face, tt le monde sourit. On rattrape ceux qu’on avait lâchés au départ, on se cale sur notre allure. :)
Tiens, la fusée Anne Charlotte, déjà là, elle court le 15km ?? (ben non, le marathon, et ds un temps canon.. Chapeau !). On sent déjà qu’il va faire chaud, Jeff nous arrose à son ravito du 10è. Momo au bord de la route. Zut..
Il est temps que ce petit échauffement autour du Parc se termine, on repasse à travers la ligne de départ et nous voilà après 12 ou 13kms embarquées pour de longues lignes droites ms pentues le long de l’océan, puis du Douro. Les copines st déjà là pr nous encourager !

Avec France, on contrôle l’allure, on est bien, on marche pour boire aux ravitos, on échange qq mots (moins tt de même qu’à Marchiennes !) Les kms défilent. Autour, c’est beau : l’estuaire du Douro, la rive en face avec les chais où l’on aperçoit la file bariolée des coureurs, les quais, le pont et à nouveau les encouragements. Le semi approche, on court tjs ensemble. Le semi déjà. Les pavés aussi qui commencent à bien taper, la longue ligne vers le village de pêcheur (oublié le nom).
En face les sourires s’effacent, les groupes se séparent, on rentre ds le dur.. Demi-tour, 25km déjà et tout va bien. Maintenant je pars vers l’inconnu !! ça tape dur, les jambes sont lourdes, un massage serait le bienvenu ! Petite pause technique, France m’attend, merci !! On repasse le pont. France commence à avoir mal au ventre, je sens que les jambes s’alourdissent sacrément. Va-t-on vraiment voir ce P.. de Mur ?? :casser: 30èkm, un gel, de l’eau, une éponge.. Peur du retour, sous le cagnard, et en face on a bien vu que c’était dur..

Nouveau demi-tour. Le dernier, maintenant reste une longue ligne droite, 12kms…. Ça ne s’arrange pas pr France, ms elle continue de courir, on ralentit un peu. Le tunnel. 32è km, Les encouragements, The Eye of the tigger.. mes pieds me démangent, mes jambes courent toutes seules, je fais signe à France, j’y vais. Je sais qu’elle finira de toute façon.
C’est bizarre l’état ds lequel je vais être à ce moment. Sur ces kms que j’appréhendais le plus, je me sens sur un petit nuage, l’impression d’avoir des ailes à mes baskets, en mode « pacman », je double tout du long. Pourtant la tête trouve ça long, plus envie de regarder le paysage, juste droit devant, avancer. Et puis c’est dur de doubler les copains en mode souffrance.. les encourager, accroche toi..
Tout au long il y a aussi les encouragements, Brigitte et Estelle qui attend Christine, Morgane, Mélissa, Caro... Oui je suis bien, merci les filles, ça fait vraiment du bien de vous entendre, de vous voir, vous me renvoyer mon propre sourire, je sais que ça va le faire maintenant. :D

Bon faut bien que ça s’arrête. Les 4 derniers kms st vraiment durs, les pavés qui tapent, les montées qui n’en finissent pas, le vent qui souffle de face, le dos qui fait tellement mal. Ne pas marcher avant le ravito du 40è. On court avec Nathalie, c’est le dernier km ms je n’ai pas le courage d’accélérer pr le finish (chapeau Tiphaine !!), à nouveau les encouragements ds cette p… de montée, le tapis rouge, la ligne. 4h23’40, objectif moins de 4h30 atteint, avec une deuxième partie plus rapide que la première!
Anso et Delphine sont à l’arrivée, Nathalie, Abdel, Phiphi..Je décide d’aller encourager au 42è.. trop long, je louperai l’arrivée de France et Manu à peine 3’ après..

J’ai pris un plaisir fou à courir ce marathon, il faisait beau, c’était beau, j’étais bien accompagnée, on a été super encouragés (et même à très grande distance par ceux restés en France..) :fleurs:
Merci de m’avoir permis de vivre ma course. Merci Abed avec ce plan d’entraînement qui ne nous a pas ménagés. Merci les supers organisateurs Anso, Abdel, Christophe Tony. Tony j’ai adoré découvrir Porto, avec son fado et ses spécialités culinaires ! Merci pr les encouragements ! Merci pr les moments passés autour de ce marathon, les promenades en ville, au marché, les restos..

Bravo à tous pr avoir fini cette course, j’admire les ressources que vs êtes allés chercher pr finir, votre volonté ! :clap: :clap:
Bravo à ceux qui ont battu leur record (Christophe, Anso, Emilie, Maxime, Phiphi ???), aux extraterrestres du marathon(Anne Charlotte, Abed, Emilie, Fred..), au néomarathonistes (Tony, Laurane, Bertrand, Laurent, Tiphaine, Nathalie, Séverine, France , Sophie..Sylvain, Thierry, Timothée ?, j'en oublie désolée. .) à ceux pr qui c’était le 19, 20è ?.. ! Bravo et merci Maxime !
C'est qd le prochain??? Caro, Delphine, Christelle, ... partantes??
Modifié en dernier par Marion P le mer. nov. 09, 2016 10:51 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
France
Messages : 104
Enregistré le : sam. nov. 01, 2014 1:21 am

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar France » mer. nov. 09, 2016 4:44 pm

Hola todos!

A mon tour de tenter de transcrire les différentes émotions du week end...en vrai c'était pas mon premier marathon (le Louvre en 2009 après un pari débile, sans préparation sérieuse et un gros déficit de sommeil à l'époque, tout çà pour finir en 5h17... :mrgreen: ), mais je considère Porto comme le premier "vrai" dans le sens où je me suis réellement investie dans la préparation, en étant assidue jusqu'au bout. C'était un vrai défi pour moi, non seulement le terminer, mais si possible le terminer en moins de 4h30, et puis pour des raisons plus personnelles, le terminer pour conjurer le mauvais sort, repousser la fatalité, faire sa fête à cette saloperie de crabe, en faisant cette fois ci un pari avec de plus hautes instances, dans des plus hautes sphères,"Je finis, il guérit." J'ai rempli ma part du marché, à voir si plus haut on tient parole...

J'ai pris le départ avec Marion, parce que notre binôme fonctionnait bien, que ce soit aux entraînements ou sur le semi de Marchiennes (bon c'est vrai Marion, on a moins parlé dimanche dernier :wink: ). Le but était au moins d'aller jusqu'au semi à deux et après on aviserait. Tout s'est super bien passé, on a couru à deux jusqu'au 33ème km où j'ai dû lâcher et laisser partir Marion la mort dans l'âme :( ....juste après le tunnel à l'ambiance spéciale sur fond de Rocky Balboa.La faute aux gels, à trop d'hydratation peut être par peur justement de souffrir de la soif, bref, l'estomac en vrac jusqu'au finish. J'ai ben essayé pourtant de recoller à mon allure mais impossible avec cette gêne constante...dommage car les jambes, le souffle suivaient. Signe que la prépa était bonne.

Marion fonce!Tu vas y arriver, t'es au top!Je te lâche pas dans ma tête, suis toujours à tes côtés.

Je n'ai pas perdu pour autant mon objectif, tout m'est passé par la tête pour me motiver, se raccrocher à quelque chose et ne rien lâcher. Il le fallait. A cet instant j'ai compris ce que le monologue avec soi même signifiait.
Sans compter mon cerveau qui tentait de contrôler mon estomac qui ne pouvait plus, et çà a marché.

J'ai rattrapé quelques Lommois,recroisé d'autres, chacun luttant avec ce marathon difficile, exigeant. Sur la fin du parcours, j'ai aperçu Manu devant moi, à portée de mains, finalement pas si loin mais en même temps difficilement atteignable. Et je l'ai rattrapé. On s'est motivés mutuellement, Manu me disant "allez, restent deux tours de piste et demi et c'est fini". Presque rien en somme, mais fallait quand même les faire. J'avais le chrono en tête, ce foutu chrono, alors c'est pas maintenant que je vais lâcher!!On sent la ligne d'arrivée, l'Eldorado qui approche,pardon, mais...putain que c'est bon!!

un virage, deux virages, mais il est où ce fichu tapis rouge??!!...je le vois, et l'Arche, la ligne d'arrivée...je prends la main de Manu, on y est!!

J'ai fini...j'ai réussi.4h28 à ma montre. Suis trop contente, un pur bonheur. J'ai eu envie de verser qqs larmes sur le parcours, mais là pas de larmes, j'ai trop l'estomac en vrac je pense pour que çà arrive...ce n'est que plus tard, dans le métro que j'ai craqué,avec Anne-So, Marion et Maxime...tout est monté d'un coup,la course, l'avoir finie, l'enjeu, la promesse que je m'étais faite...comme un gosse, en larmes, assise à terre dans le métro...

Merci aux entraineurs, au programme d'entrainement au top.
Merci à Mélissa, Caro, Estelle, Brigitte, la prochaine fois on sera toutes ensemble. Votre soutien a été plus que précieux.

Mon Pinou n°1,Mélissa, t'avoir à mes côtés dans cette p.... de montée pleine de pavés au 39ème, merci beaucoup, je ne te parlais pas, mais tes paroles ont fait écho en moi et m'ont motivée, car à ce moment c'était dur, l'impression que je voyais mon chrono s'envoler. Merci merci merci!
Morgane et Marie-Line, merci également pour vos encouragements, les photos, c'est pas facile d'être accompagnateurs, vous avez été top.

Bravo à tous les coureurs d'être allé jusqu'au bout de vous même, au bout de vos forces, que le chrono soit bon ou pas. On peut tous être fiers :clap:

Un énorme Bravo à Emilie et Anne-So, mes Pinous, qui ont battu leur record!Vous êtes des championnes! :implore: :1st:

Merci à ceux restés en France, à leur soutien sans faille, Delphine De Riemacker, tu as été une alliée précieuse, tes messages, tes textos, merci beaucoup,la prochaine fois tu viens avec nous :wink:
Et puis les autres, les amis proches qui ne courent pas, qui ne comprennent pas toujours très bien pourquoi je cours lol, et qui m'ont soutenue, merci.
Ma famille, merci, qui a pensé à moi avant, pendant, après.Et à Jean Louis...surtout.
Et puis merci à ce club qui compte énormément pour moi.

J'ai passé un super week end, les douleurs au jambes sont là pour me le rappeler, c'est pour cela que je n'ai pas trop envie qu'elles disparaissent :wink:
Déjà envie de penser au prochain marathon!

D'ici là place au repos, au pot pour fêter tout çà, et aux autres défis sportifs :punk:

Et puis j'ai appris un truc aussi ce week end: le Fado aide à l'endormissement. A vos platines :mrgreen:

A bientôt

France
« La douleur est inévitable, la souffrance est optionnelle ». Murakami

Avatar de l’utilisateur
Tiphaine C
Messages : 14
Enregistré le : sam. oct. 10, 2015 5:30 pm

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar Tiphaine C » mer. nov. 09, 2016 5:34 pm

[Attention, ceci est une info très sérieuse]

Mais qu'est-ce que je vois ce matin en arrivant en travail, sur le rond-point de Wambrechies ???

...

ÉVÉNEMENT CE DIMANCHE 13 NOVEMBRE : CONCERT-HOMMAGE DE FADO PORTUGAIS !

...
:BO

La vie est bien fichue parfois... Alors pour les nostalgiques, vous savez quoi faire dimanche pour raviver les belles émotions du weekend dernier :D

Avatar de l’utilisateur
JFD
Messages : 2677
Enregistré le : mer. oct. 03, 2007 4:37 pm

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar JFD » mer. nov. 09, 2016 5:36 pm

Tiphaine C a écrit :[Attention, ceci est une info très sérieuse]

Mais qu'est-ce que je vois ce matin en arrivant en travail, sur le rond-point de Wambrechies ???

...

ÉVÉNEMENT CE DIMANCHE 13 NOVEMBRE : CONCERT-HOMMAGE DE FADO PORTUGAIS !

...
:BO

La vie est bien fichue parfois... Alors pour les nostalgiques, vous savez quoi faire dimanche pour raviver les belles émotions du weekend dernier :D


J'préfère encore faire un marathon dimanche :fleurs:
_____________________________________________________________________
La liberté c'est l'enfer, quand elle tombe sur un coeur prisonnier. Renaud.

Avatar de l’utilisateur
stetsenko cécile
Messages : 536
Enregistré le : ven. nov. 07, 2008 10:20 pm

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar stetsenko cécile » mer. nov. 09, 2016 5:50 pm

OBRIGADO POR TODO : Anso, Abdelo, Christopho et Tonyo !!!
Turistico, metro, aeroporto, casa de banho, mercado barato, Douro, maratho ( bobo ) desportivo, fado, amigo, resto, vino …..
Eu amo Porto !!
Côté course ; je suis très contente d’avoir retrouvé un niveau correct après deux années en dents de scie à cause de blessures. Le tout sans réveiller les anciennes douleurs.
J’ai aussi douté à partir du 15ème, il faisait chaud…..
J’ai gardé jusqu’à l’arrivée en mémoire, la phrase criée à Mélissa et Caro sur leur beau vélo : « On ira au bout, pour vous, les filles !! »
Je me suis distraite en parlant, en criant, en encourageant, en saluant les gens perchés sur leur balcon, en admirant paysages et monuments, en marchant athletico, afin de reposer les muscles trop sollicités ( j’allais aussi vite qu’en courant…).
Je me suis bien inquiétée en dépassant tous mes camarades du club, dans la souffrance, sans jus, mais déterminés à aller jusqu’au bout. Chapeau de ne pas avoir abandonné !!!
A la vue du ballon des 4H45 à deux km de l’arrivée, j’ai reçu un électro choco !!! Comme Christine, je vais lui mettre une accélération, il ne pourra pas me rattraper !! Gagné !! Mais le dernier km, interminable …
Jef un peu avant l’arrivée, comme souvent, agitant le maillot du club !!! Super !!
Les filles, appuyées sur les barrières à l’arrivée. A braire !!!!
Nathalie et Séverine en larmes !! Terrible !!!
Mille obrigado aux supportrices et supporter, blessés ou en pleine forme, à pied ou à vélo. Vous voir, vous entendre, ça donne la pêche. Je partage ma réussite avec vous, vous y êtes pour quelque chose !!!
Côté littérature : super tous les récits, on retrouve la personnalité de chacun, d’entre vous, votre engagement !!
Toutefois, un récit m’a particulièrement impressionnée . Je donne donc 20 / 20 à Tiphaine, dont la plume est digne d’un prix Renaudot ( c’est mieux pour ma rime que Goncourt) . Les descriptions sont précises, justes, le ressenti du corps en souffrance, les émotions… Adoro !!! Bravo !!!
Côté boulot ; mardi j’ai réussi à plusieurs reprises à monter et donc descendre de l’estrade qui s’étale devant le tableau de ma classe, de l’école Victoro Hugo, sans grimacer !!! Marche normale.
Aujourd’hui : plus mal !!! Pas mal !!!
Un super week-end culturo, touristico, sportivo entre amigo !!! Inoubliable pour mon sixième marathon et l’année de mon demi-sieclo !!!
obrigado a todos !!
Na quinta-feira ao estadio autour du pot !!! Grande beijo !!!
Cécile

En vérité, peu importe le chemin, la volonté d'arriver suffit à tout…

Avatar de l’utilisateur
MarcTab
Messages : 227
Enregistré le : mar. déc. 03, 2013 10:53 pm

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar MarcTab » mer. nov. 09, 2016 8:31 pm

C'est génial de lire tous vos récits et de revivre toutes vos émotions :fleurs: :fleurs:

Quel week end ! Tout d'abord des immenses merci :implore: :implore:
- à nos 4 GO qui nous ont organisé ce week end mémorable. Vous avez fait un boulot formidable, vous pouvez être fiers! :clap: :clap: :clap: :clap:
- à tous nos supporters, ceux restés dans les hauts de France mais qui ont été bien actifs sur les réseaux sociaux et à ceux qui nous ont encouragés sur le bord de la route, vous étiez partout et cela faisait énormément de bien de vous voir , le plus souvent sans s'y attendre. :clap: :clap: :clap: :clap:
- à tous nos vaillants coureurs avec qui ont a vécu de sacrés moments de joie et de galère. On a eu l'occasion de se croiser, de se doubler plein de fois sur ce parcours si particulier. Vous avez été énormes. :clap: :clap: :clap: :clap:
- à ma fille Laurane qui m'a offert un moment magique, j'y reviendrai :fleurs: :fleurs: :fleurs: :fleurs:
- à vous tous qui l'avez accueillie comme si elle était depuis toujours au club. :clap: :clap: :clap: :clap:
- à tous nos coaches qui nous ont préparé depuis des mois pour cette épreuve. :clap: :clap: :clap: :clap:



6 semaines après avoir réalisé un rêve à Berlin, j'étais donc de nouveau au départ d'un marathon pour réaliser un autre rêve, faire cette épreuve mythique avec l'un de mes enfants. Le premier pour Laurane avec pour objectif d'aller sous les 4h, objectif un peu ambitieux du fait d'une préparation hachée avec un nombre de km relativement réduits et un début de tendinite au genou :x :x depuis une semaine Quelques doutes au départ de mon coté aussi, avec ce deuxième marathon si proche avec entre deux un semblant d'un maintien de la forme... :alcool: :gourdin: :alcool: :gourdin: :biére:

L'ambiance qui a régné du vendredi matin à la ligne de départ a cependant permis de ne pas stresser et d'être somme toute assez détendu au départ. Départ en compagnie d'Abdel, Emilie, Sophie dans le sas C. Je ne sais pas si c'est la poche remplie de gels pour Laurane et moi + les 2 petites bouteilles qui m'appuyaient sur la vessie mais à peine partis, malgré les précautions prises, envie pressante qui ne cesse de grandir. :casser: :casser: Obligé de m'arrêter au 2eme K avec la peur de perdre Laurane vu que le peloton était très compact à ce moment. Je la suis le plus longtemps possible des yeux puis pique un sprint :conduit: pour la rattraper, slalomant entre les coureurs :conduit: qui ont dû me prendre pour un fada . ouf je la retrouve . Nous sommes partis trop vite 5'25 au 2K puis 5'10. Nous rattrapons Eric et Christophe. Je demande à Laurane de ralentir un peu et on va se caler autour de 5'25/5'30
Premiere portion en épingle à cheveux et on croise tous nos Lommois partis plus ou moins vite. Tout le monde est rayonnant. Anne charlotte, Abed et Jef formant le premier étage de la fusée! :conduit:

On repasse au départ après 12K, voilà me dit Laurane, "c'était l'échauffement, la course va commencer, c'est juste une sortie longue maintenant". Sur cette ligne droite qui longe la mer, encore envie de pipi, c'est pas possible !!! :casser: :casser: Pas moyen je m'arrete de nouveau puis nouveau sprint :conduit: pour rejoindre Laurane mais c'est plus facile de la retrouver car la densité de coureurs est bien moindre. Nous avons perdu nos compagnons de route et nous nous dirigeons vers la vieille ville. Le moral est bon, traversons le pont, ça y est c'est le semi toujours autour de 5'30 du km nous avons un peu de marge pour notre objectif de 4h mais savons bien que la course va seulement commencer maintenant. C'est l'inconnu, surtout pour Laurane.

Le long des quais, nous recroisons tous nos Lommois qui sont sur le retour de la rive gauche. Mis à part Anne Charlotte et Abed, les visages ont bien changé avec des signes de la main indiquant que ca va moyen. Mais qu'est ce qu'il y a dans cette portion à venir, qu'est ce qu'il nous attend ?

25K, les jambes deviennent dures, je fatigue, je sens que je plonge dans un état que je n'avais pas connu depuis plusieurs marathons. J'ai mal partout surtout au niveau des articulations des genoux...sacrés pavés. Il va falloir que je tienne, au moins pour Laurane! C'est dur pour elle aussi qui a mis maintenant la musique pour s'encourager et rentrer dans sa bulle. le rythme baisse légèrement au 28 et 29 K car on passe à 5'44.... je commence à craindre le pire.. Je reste à sa hauteur et nous repassons à l'unissons autour de 5'30. Dernière épingle à cheveux. On s'en passerait bien de celle là. Les vusages croisés sont de plus en plus marqués. C'est vraiment dur mais on s'accroche sans trop baisser le rythme. Depuis 10K, je force Laurane à manger; les gels ne passant plus, nous sommes passés à la pate d'amande plus quelques bouts de banane.
Dernière ligne droite de 14K, on recroise nos supporters à l'entrée du tunnel, ca fait du bien de les voir :clap: :clap: . A la sortie du tunnel Stalone, je dis à Laurane, regarde qui est là bas à 50m... notre ami Bruno qui n'a pas l'air bien :cry: :cry: . On le rattrape, il est avec Greg, on leur demande de s'accrocher au wagon mais ils ne peuvent vraiment pas
Nous repartons sur notre rythme. laurane serre les dents. Je sens qu'elle a mal partout, qu'elle fatigue mais elle s'accroche sur cet objectif de moins de 4h qu'elle tient toujours. 35K le rythme est toujours là entre 5,30 et 5'40 et nous passons en mode PacMan, c'est dur mais cela semble encore plus dur pour les autres car nous doublons pas mal de coureurs, beaucoup d'entre eux nous avaient doublés entre le 20K et le 28K. Dernière ligne droite, plus que 4K, ca commence à devenir bon, on a un peu de marge, on va le faire, :rock: je suis maintenant hyper confiant . Qui voyons nous marcher sur le bord de la route, Maggid ! On s'arrete, allez plus que 2K, on termine ensemble, tu t'accroches !! Il nous dit qu'il ne peut pas, on repart mais 20s plus tard il est à nos cotés. Trop content de pouvoir terminer avec lui. :clap: :clap: Il a repris du poil de la bete, il est même devant maintenant. Nous augmentons progressivement l'allure, 5'20 puis 5'10 pour le dernier K malgré la montée. J'apprecie au maximum ce dernier kilo. Jef qui fait rire Laurane dans la montée, plus que 200 m, 200 m de bonheur. C'est un moment unique, magique que je suis en train de vivre, partager une arrivée de marathon avec ma puce. Elle l'a fait et de quelle manière, je suis trop fier d'elle, tombant dans ses bras à l'arrivée, grosse émotion tous les deux. :fleurs: :fleurs: 3h55m56s. :1st: :1st: je suis impressionné par la force mentale qu'elle a eu sur la seconde moitié car elle avait mal partout mais n'a absolument rien laché. Jerome et Rodolphe sont là, je n'avais même pas vu que nous les avions doublé dans le dernier km. Grand plaisir à retrouver tous ceux qui sont déjà arrivés. Nous savourons ce moment si particulier post arrivée. Les discours de chacun montrent que ce fut une belle épreuve, dans tous les sens du terme, pour tous. :clap: :clap: :clap:

Voilà la fin d'une belle aventure qui clos une année exceptionnelle de course à pied. Comme l'a dit le coach, il va falloir gérer "l'après" et le meilleur moyen sera de trouver de nouveaux objectifs. En attendant, prenons le temps de savourer ce que l'on a fait.
Modifié en dernier par MarcTab le mer. nov. 09, 2016 11:56 pm, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
anne-so
Messages : 310
Enregistré le : sam. oct. 20, 2007 6:28 pm
Localisation : lille
Contact :

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar anne-so » mer. nov. 09, 2016 9:30 pm

A mon tour de vous raconter un peu ce week end et cette course...
Depuis le temps qu'on en parlait et qu'on préparait ce marathon on y était enfin !
Il n'y avait "plus qu'à" courir et à en profiter.
Le voyage et la première journée sur place s'était passés sans soucis. Une belle gamelle dans l'escalier le soir de la pasta party m'avait fait un peu peur...quelle idée en même temps de vouloir aller voir l'autre partie du groupe, en haut, et de faire ça les mains dans les poches...comme ça pas moyen de se rattraper et écrassage assuré :casser:
Bref, finalement plus de peur que de mal...un beau bleu mais rien de grave.
Un peu stressée quand même dimanche matin...je crois bien que j'ai réussi à faire stresser France en lui répétant sans arrêt : "il nous reste 10 minutes avant de partir", "dans 5 minutes on doit être en bas"...mais bon, elle a rien dit :? Merci
C'est donc sous un beau soleil qu'on est arrivé sur la ligne de départ, et dans une bonne ambiance.
Avant de rejoindre la ligne, je perds mon partenaire de course : Sylvain...disparu... Après avoir demandé à tout le monde où il était on finit par se retrouver et rejoindre un bon petit groupe dans le sas C : Claire, Cécile, Delphine, France, Marion, Thierry, Thimothée, Isa, Maryvonne, Nathalie (les 2), Cyr-David et bien d'autres... Objectif temps : 5'50 au km afin d'essayer de faire mieux qu'à Paris (4h12)
On part donc dans la bonne ambiance après s'être tous souhaité une belle course.. Au début, il y a beaucoup de monde et ça grimpe..on slalome un peu mais on arrive à rester ensemble. Assez rapidement on croise la tête de course. C'est sympa, ça occupe de chercher les lommois et ça fait plaisir de les encourager. Puis Sylvain doit s'arrêter..pause technique et début de crampe au mollet...pas cool pour lui...On est au 10ème kilomètre, va falloir continuer seule...
Le rythme est plutôt facile sur cette première partie de course mais je sais qu'il ne faut pas se griller donc je freine...Je me suis fait avoir une fois et je voudrais éviter de finir la course quasi à l'arrêt. On se croise et recroise c'est chouette. On a surtout un soutient sans faille de nos supporters tout au long du trajet : Brigitte, Estelle, Méli, Morgane, Marie Line, Christine, Gervaise, Céline, Thierry...c'est top ! Vous étiez partout. Les gens qui courraient parfois à mes côtés voulaient aussi vous connaitre pour avoir les mêmes encouragements !
A partir du pont Luis, je commence à croiser qq lommois qui l'ont dur...j'essaye de les encourager mais certains ont déjà les jambes bien lourdes..dur dur ce parcours, entre les pavés et les montées...Au semi, tout va bien, le rythme est bon, je continue. Au 25ème (le bout du monde...) faut faire demi tour et c'est là qu'il ne faut rien lacher. Le pont..encore...ça devient dur, le rythme baisse et je me fixe comme objectif de ne jamais être au dessus de 6min au kilo...si je ne ralentis pas plus je peux passer sous 4h12...
Le tunnel avec ses encouragement à l'entrée, Rocky à l'intérieur, Brigitte et Estelle à la sortie...ça fait du bien...nous voilà au 35ème...allez il ne reste plus grand chose...Voilà Méli à vélo qui m'accompagne un peu et me donne des nouvelles des autres...c'est sympa...37ème..;ça commence à être long mais bon il en reste 5...c'est ce qu'on fait en échauffement presque faut pas lacher maintenant...ça ralentit quand même..encore des pavés, ça monte, du vent...41 ! on y est presque...Jeff et Mariame dans la montée du 42ème c'est top "à l'arche tu tournes à droite...puis c'est plat...200M et c'est l'arrivée..."oui ben c'est long quand même !
Finalement un chrono à la montre de 4h10'43''...trop contente !
J'attends les copines et copains du club qui arrivent au fur et à mesure et on rejoint tout le monde aux consignes. débriefing à chaud...on a tous souffert mais on est allé au bout !Bravo à tous !
Merci également de votre ponctualité et de votre bonne humleur tout au long du voyage. On ne sait jamais comment ça va se passer et c'était la première fois que je participais à une telle organisation. Tout s'est bien passé et c'est aussi grâce à vous.
Y a plus qu'à fêter ça jeudi prochain :biére:

Avatar de l’utilisateur
JFD
Messages : 2677
Enregistré le : mer. oct. 03, 2007 4:37 pm

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar JFD » jeu. nov. 10, 2016 9:11 am

La récup.
Les jambes vont un peu mieux... en même temps ca pouvait pas être pire. :casser:
Depuis hier matin, la douleur diminue.
Encore impossible de courir bien sûr et heureusement... à côté des douleurs ressenties, bcp de carences et de fatigue sommeillent en nous. Il es donc proscrit de reprendre la CAP avant encore qq jours (sous peine de nuire gravement à votre forme et à vos perfs futures).

A ce propos, je vous invite à lire cet article. Ca vous aidera sans aucun doute à la gestion de ce repos et de la reprise "efficace" de la CAP.
http://www.athle.fr/asp.net/main.news/n ... ewsid=6676


Le Scoach
_____________________________________________________________________
La liberté c'est l'enfer, quand elle tombe sur un coeur prisonnier. Renaud.

Avatar de l’utilisateur
PatriciaD
Messages : 646
Enregistré le : mar. nov. 03, 2009 10:53 pm

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar PatriciaD » jeu. nov. 10, 2016 12:18 pm

Bravo à vous tous athlètes du HS pour avoir toutes et tous la médaille FINISHER.
J'ai lu avec émotion tous vos récits si bien écrits qu'il en ressort une fierté pour chacun :clap: :clap: :clap:

Merci au staf pour avoir soutenu Eric le Yéti sur ces derniers km car sans votre aide et son obstination, il n'aurait
surement pas franchi l'arrivée, alors oui, dans la douleur, mais c fait et tant pis pour le chrono.

Bonne récup.

Pat ASLR
Même le dernier d'une course est devant ceux qui ne courent pas !

Avatar de l’utilisateur
FranckD
Messages : 75
Enregistré le : mar. oct. 27, 2015 1:01 am
Localisation : Pérenchies

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar FranckD » jeu. nov. 10, 2016 7:46 pm

un grand bravo a vous tous et toutes :clap: :clap:

je rejoint Patricia pour votre courage
moi aussi je me suis délecté de vos récits
ils sont tellement précis qu'on a l'impression de faire le marathon avec vous km par km, de partager vos moments de souffrances et votre joie au passage de l'arche.

pour ma part ce projet est dans ma tête pour une échéance d'ici 2 a 3 ans
et forcément la question du basculement dans votre groupe se posera tôt ou tard.

comme j'ai le projet d'un semi pour le printemps ( distance de ouf pour ASLR ) je prendrai certainement contact avec les coachs en vue d'une prépa

Franck ASLR
« Si tu veux courir, cours un kilomètre,
si tu veux changer ta vie, cours un marathon »
Emil Zatopek

Caro
Messages : 16
Enregistré le : mar. nov. 11, 2014 1:01 am

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar Caro » ven. nov. 11, 2016 12:59 pm

A mon tour de vous raconter...ah non c'est vrai je n'ai pas couru ....mon WE à Porto.
Pour être tout à fait honnête, j'appréhendais un peu (beaucoup) d'être envahie et submergée par des sentiments de frustration et d'amertume. Je savais déjà depuis plusieurs semaines que je n'allais pas pouvoir prendre le départ avec vous et j'avais donc eu le temps de m'y préparer. Mais j'avais conscience que cela allait d'être malgré tout difficile une fois sur place.
Cela a été tout le contraire !!
J'ai passé un super WE à me retrouver parmi vous tous, à écouter vos appréhensions d'avant course, mêlées d'excitation, votre impatience à prendre le départ, à voir vos sourires et partager votre enthousiasme au km 15. J'ai souffert avec vous quand la difficulté de la course a commencé à vous rattraper.
J'aurai voulu me couper en 60 et rouler quelques mètres avec vous pour vous soutenir jusqu'à la ligne d'arrivée... J'ai pu le faire avec quelques uns d'entre vous et cela m'a sûrement fait autant plaisir qu'à vous.

Finalement contre toute attente, le plus difficile, ce sont les jours qui ont suivis. Je pensais naïvement qu'une fois la course passée, je n'y penserai plus.
Erreur de débutant ...Le plaisir que procure une course ne s'arrête pas lorsqu'on franchit la ligne . Cela va bien au delà. On se refait la course dans la tête à n'en plus finir pendant des jours. Je crois que c'est ce qui me manque le plus. Lundi soir, je regrettais même de ne pas avoir mal aux jambes...Une vraie junkie en manque !
Je vous rassure, j'ai la pêche. J'ai hâte de revenir m'entrainer et préparer les prochaines courses du club.
Et puis, pour conjurer le sort et retrouver la motivation nécessaire pour être assidus aux entrainements, Bruno et moi avons validé ce matin notre inscription au marathon de Paris. Bruno m' a assuré qu'il n'y aurait pas de pavés et pas trop de D+. Avis aux amateurs !

Encore un énorme merci à Christophe, Anne-So, Tony et Abdel pour l'organisation de ce super WE, bravo à vous tous qui avaient puisé dans vos réserves physiques et mentales pour aller jusqu'au bout de ce marathon. Vous pouvez tous être fiers de vous. En tout cas, moi je le suis pour vous !!

A bientôt sur la piste

Caro

Avatar de l’utilisateur
MarcTab
Messages : 227
Enregistré le : mar. déc. 03, 2013 10:53 pm

Re: Marathon de Porto...ça approche !!!!!

Messagepar MarcTab » ven. nov. 11, 2016 1:27 pm

Et voici le CR de Laurane

Marathon de Porto

Je suis intronisée chez les Marathoniens de Marathonie !
Je me permets de mettre une majuscule à Marathonien pour souligner le côté « wahou » du titre. Parce qu’un marathon c’est bien, mais un Marathon c’est mieux. Ne sous-estimons pas l’épreuve que ces 42km représentent.

J’ai décidé d’entreprendre cette formidable aventure (sur) humaine au printemps, d’abord pour rigoler, puis en considérant sérieusement la chose… d’autant plus qu’avec un père multi-Marathonien, cela ne pouvait être une blague. J’ai vite compris que ma déclaration « je veux faire un Marathon » avait été comprise comme « je fais un marathon cette année ». ;) . De toutes façons, c’est un challenge que je cogitais depuis quelques temps, parce que soyons honnêtes, courir pour courir, ça casse pas trois pattes à un canard, mais ça casse sacrément les cou******. Je me suis dit qu’il serait plus motivant de courir avec un objectif bien particulier. Si je veux simplement me dépenser, j’ai qu’à m’inscrire à la Zumba quoi. Ayant fait un semi à Phalempin l’année précédente, je me suis dit que j’allais maintenant me donner RDV en terre inconnue, comme Frédéric Lopez (hoho).

Après avoir reçu les instructions du club de Lomme, avec un programme détaillant le contenu de chaque séance d’entraînement, j’ai hésité entre partir (en courant, tant qu’à faire) et lâcher un rire plutôt nerveux que joyeux. J’ai opté pour un sourire mi-approbateur mi-dansquoij’membarque. Alternant très fréquemment entre Lille et Paris telle une business woman infatigable, ou plutôt une woman en quête de business… j’ai souvent écorché une ou deux (bon ok, 5 ou 6) séances, que la formidable vie parisienne ne me permettait pas de réaliser. Fausse excuse ou réelle embûche ? A vous de juger, après avoir lu ce qui suit :
- Slalomer entre les mannequins de la Fashion Week qui te regardent bizarrement parce que t’as un bandeau tout moche, un accoutrement rose-jaune-bleu, pas très différent du leur, et parce que tu pues la sueur, et tu fais du sport, chose qu’aucune d’elles ne peut malheureusement pratiquer sans courir le risque de perdre un tibia ou une côte.
- Passer de 5’15 à 6’25 parce que t’as du attendre que le feu piéton passe au vert, en trottinant sur place sous les yeux dubitatifs des jeunes cadres dynamiques qui se fichent intérieurement de ton allure de kangourou sur place.
- Courir sur les quais, tranquillement, jusqu’à ce que tu te manges un pavé, trébuches et fasses tomber les clés de ton appartement dans la Seine, toujours sous les yeux de touristes qui ne retiennent pas l’expression du sentiment mesquin que cette mésaventure leur procure.
- Décider de faire ta sortie longue au bois de Boulogne, et finir par courir 200 fois autour du lac, parce que plus loin, y a des femmes contre des arbres qui t’abordent.
- Courir sur les quais en pensant ENFIN avoir trouvé refuge pour une dizaine de kilomètres, quand soudain un panneau « accès interdit » t’oblige à remonter sur le trottoir et traverser le Champs de Mars, en évitant les chinois, les romantiques qui s’arrêtent en plein milieu parce que « wah, c’est beau », et en se retenant de vomir après avoir respiré des effluves de Churros, pots d’échappement, cacahuètes grillées et gaufres liégeoises.

Alors, bluff ou réalité ? Hmmm… Pour faire court, j’ai suivi un « entraî », soit la moitié d’un entraînement, qui me donnait en toute logique l’assurance nécessaire pour effectuer la moitié d’un marathon… Le semi de Marchiennes m’a confortée puisque j’étais bien pendant toute ma course, comparé au semi de Phalempin, où j’étais au bout de ma vie.

Le jour J approchait, et cela faisait un mois que j’avais arrêté l’alcool. Je ne sais pas si cela aura été utile, mais ce fut certainement désagréable de passer mes soirées au jus de raisin non fermenté. Quelques amis ayant pitié de moi m’ont quand même acheté du Champomy pour que le bruit du bouchon me laisse croire que je trinque au Mousseux… A côté de ça, je n’ai suivi aucun régime particulier, et j’ai continué à manger du chocolat et du chocolat, et aussi du chocolat, jusqu’à l’avant-veille du Marathon.

Le dimanche matin, je ne me sentais ni sereine, ni reposée. Le stress s’était emparé de moi, si bien que je ne pus ingurgiter qu’une tranche de pain de mie au petit-déjeuner. Quelques heures avant le coup de feu, je me demandais sans cesse si mes booster étaient utiles. J’en ai conclu que oui certainement, mais que c’était leur faute si je ratais ma course, histoire de me défiler tranquillement de toute responsabilité.

C’est le moment d’aller dans le SAS. Je n’ai pas vraiment eu le temps de paniquer puisque je n’entends pas le coup de feu. D’un coup d’un seul je vois que tout le monde se met à trottiner. Alors je pense « du calme les mecs, on va déjà courir pendant 42K », sauf qu’en fait c’est vraiment le départ. Ah bon bah d’accord. C’est parti !

J’ai beaucoup aimé le parcours. Plat, « roulant » comme on dit, facile. Ironique aussi… A part le soleil qui était au rendez-vous, le reste n’était pas beau, 400m de dénivelé, des pavés. Bon, sous les pavés la plage, effectivement le paysage était magnifique. Tout se passait bien, on tapait la discute, le parcours faisait qu’on se croisait souvent, alors on a pu jouer à « où est Charlie » pour passer le temps. A un moment, on a craqué, on était en 5’05, même en entrainement je fais pas ça. Donc on a vite ralenti. J’avais la chance d’avoir un père porteur, dans les deux sens du terme : d’abord porteur de mes gels et de mon eau, armoire/distributeur, puis porteur de pensées positives, des encouragements sans lesquels je n’aurais peut-être pas passé la ligne d’arrivée en moins de 4h. Bref, telle une princesse comme diraient certains. La chance aussi d’avoir un beau groupe de supporters à chaque virage ou presque qui me redonnaient la pêche quand j’étais à deux doigts de tomber dans les pommes. Non, j’rigole, c’était juste pour le jeu de mots fruité.

Le plus effrayant était de croiser les autres à mi-parcours et de se rendre compte qu’ils avaient l’air de mourir… Là tu te dis, je sais pas ce qu’il y a au bout de cette ligne droite mais ça a pas l’air fun quoi. Le moment le plus long pour moi a été entre les 27 et 32èmes kilomètres, lors du deuxième aller-retour après avoir repassé le pont. Je voyais du coin de l’œil que les drapeaux 4H me rattrapaient bien trop vite. Je me suis dit que ce n’était pas le moment de lâcher, il reste 10kilomètres, gogogo. Après avoir passé le tunnel, c’était la dernière ligne droite, et pour le coup c’était vraiment tout droit. Hyper ennuyeux, alors j’ai fixé un monument au loin en me disant que quand il sera tout près, je ne serai plus très loin… logique n’est-ce pas ? Mais l’optique est fourbe, si bien que le bâtiment qui ne me paraissait pas lointain ne se rapprochait jamais. Là j’ai eu un coup de mou et j’ai commencé à râler dans ma tête. Je sentais ma douleur au genou depuis le premier kilomètre, surtout dans les montées (donc tout le temps quoi L.O.L), mais là c’était trop, toute ma jambe gauche était en train de décéder, depuis la fesse jusqu’à sous le pied ! Heureusement, on a croisé Majid qui a relancé avec nous pour les 3 derniers kilomètres. On a pas mal accéléré sur les deux derniers, emportés par la foule, enfin la « foule », c’est pas non plus le Stade de France, et j’avais surtout envie d’arriver quoi. La ligne ne pointait pas le bout de son nez, j’ai cru que j’allais marcher avant la fin, ç’aurait été ballot. J’aperçois le tapis rouge et je me dis, ça y est, j’y suis ! Je n’ai pu m’empêcher de verser quelques larmes, bien fragile comme il faut. La douleur au genou a éclipsé toute conscience d’accomplissement. Au lieu de me dire « purée j’ai fait un Marathon », je me disais « ça y est, je vais être en béquille, fini le sport ».

Je souhaite remercier tout le monde: organisateurs, supporters, coureurs, papa ! Enfin tout le monde qui m’a soutenue dans cette aventure ☺ Sans vous je n’aurais pas réussi !!

Finissons par une formule mathématique :

X + Terrain pentu + pavés + ½ entraînement +TFL= 3h55
Combien vaut « x » si et seulement si : terrain plat + revêtement lisse + entraînement à la lettre et non à la flemme ?

A moi de décider si oui ou non, je souhaite résoudre cette inconnue. Il faudra que ma curiosité l’emporte sur l’intensité de l’effort à fournir…

A suivre, peut-être…
Indice : sûrement !
Modifié en dernier par MarcTab le ven. nov. 11, 2016 3:41 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
JFD
Messages : 2677
Enregistré le : mer. oct. 03, 2007 4:37 pm

Photos de ML

Messagepar JFD » ven. nov. 11, 2016 1:54 pm

Hello,
Je rappelle qu'Anne-So a créé un album où on peut rassembler toutes les photos (triées et retravaillées... sinon on va faire une overdose de Ponte Luis :mrgreen: ).
https://1drv.ms/f/s!AgPWz-GP1cGIa03XpaSCgZsWU1g

Merci notamment aux supporters/supportrices d'y déposer vos photos de la course.
ML a mis les siennes. Retravaillées, je trouve que ca donne pas mal... surtout celles sur le retour avec Porto en fond.

Le Scoach
_____________________________________________________________________
La liberté c'est l'enfer, quand elle tombe sur un coeur prisonnier. Renaud.


Retourner vers « Nos compétitions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités